Histoire d’Amadis d’Orbigny, printemps, suite

Fait divers : La joyeuse troupe d’Amboise

Vendredi soir, le pont d’Amboise fut le théâtre d’un étrange évènement. Tous les témoignages se recoupent et l’inquiétude demeure depuis dans la ville.

Vers 23 h, des passants et des automobilistes virent, stupéfaits, une foule inhabituelle sur le pont.

« Les gens peuvent se promener, c’est pas interdit ! Mais là, ils étaient des centaines. Ils riaient aux éclats sur le pont, en quittant le centre-ville », raconte Jean.

On ne peut pas interdire aux gens
De circuler
Et en ce beau soir de mars
Doux et empli de l’humidité gibouleuse
Déambule une foule éparse.
Pâles et transparents
Ils traversent le pont et passent leur temps
A jouer avec leurs effets.
« Oui, mais quels effets ! C’était
horrible ! » témoigne un piéton.
Ils échangeaient leurs têtes
Pour, selon leurs dires,
Se rendre à la fête.
Ils formaient une cordée
Rieuse et certains,
Parmi cette joyeuse troupe d’Amboise,
Badigeonnaient leurs corps
Et leurs beaux costumes
D’une flamboyante purée de framboise.
Ils chantaient
Les amours de Cassandre
Et ce chœur profond
Habillait la cité
D’un manteau d’argent
Etincelant, ruisselant de
Gouttes cristallines,
Bordé de zibelines
Et doublé de soie damassée rouge.

L’herbe verte, jeune et tendre,
Recouvrit la terre des bords de Loire.
Ce chœur profond revêtait
Mars de son écrin.
Ils chantaient les amours de Cassandre
Tandis qu’ils jetaient dans les eaux
Cordes, fers, chaînes qui les étreignaient
Et des sacs entiers de cendres.
« J’étais terrorisé » témoigne François
qui marchait sur le trottoir en face. « Mais on avait l’impression qu’eux ne nous voyaient pas. Ils parvinrent au bout du pont et là…plus rien ! Ils avaient disparu ! ».

En effet, la lune pleine les contempla de ses beaux cratères argentés et on ne vit plus que des sacs et quelques cordes qui n’avaient pas été jetées.

Plus personne ne revit ces beaux seigneurs, ces Apparitions,
Si majestueuses, se défaisant de leurs objets de torture.
Il ne leur manquait qu’une
Couronne, et sur la gorge une riche parure.

Publicités

~ par landryjutier sur juillet 10, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :