L’histoire d’Amadis d’Orbigny – automne

15 heures apportent déjà les ombres de la nuit ;
Les sommités rousses des arbres
Illuminent la voûte grise.
La pluie tombe, légère et feutrée.
Nous ne verrons pas les étoiles ce soir.
La nuit sera juste traversée
Par les phares des voitures.

——————————————–

Les nuages légers passent
Le soleil apparaît pour la première fois
De ce jour ;
Ses rais illuminent les serres ;
Ces vagues synthétiques aux contours précis,
Gonflées par le vent,
Roulent sur les étendues terreuses.

Publicités

~ par landryjutier sur mai 3, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :